Afrikan Sciences

Afrikan Sciences

Circuitous

(PAN)

Alors que la presse publie ses best of de l’année à n’en plus finir, les disques et non des moindres, continuent d’affluer en ce mois de décembre, histoire de nous rappeler que 2014 n’est pas fini, loin s’en faut, à l’image du somptueux album Circuitous, signé Eric Porter Douglas aka Afrikan Sciences. Fondateur du label Deepblak aux cotés de Aybee, sur lequel il a sorti divers maxis et deux albums, développant un style singulier, enraciné aux croisments des genres, du free jazz en passant le hip hop, les polyrythmies expérimentales fracturées, les dérives transcendales proches d’un Sun Ra passées à la moulinette Brainfeeder, pour une musique qualifiée très justement, d’Afrofuturism. Circuitous (décalé) porte merveilleusement son titre, tant tout/rien ici ne semble être à sa place, Afrikan Sciences faisant danser les neurones sur des palettes d’étoiles touchées par une beauté obscure et brulante qui nous fait dériver dans des espaces vierges aux vibrations torsadées, gravant sur les sillons une musique cinématogarphique envoutante, entre post-présent et déviances oniriques arrosées de SF steampunk, polie dans les coins par des effluves sonores contrastées à la douceur accueillante. Il n’est donc pas étonnant de retrouver sur PAN, qui nous a offert cette année les incontournables albums d’Objekt et de Lee Gamble, cet opus savoureux à la douce démence groovy. Vital.

Roland Torres

Site : soundcloud.com/afrikan-sciences

afrikan-sciences

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s