Rainbow Arabia

Rainbow Arabia

F.M. Sushi

(Time No Place / Modulor)

rainbow_arabia

C’est du coté de la synth-pop et des années 80, que le duo devenu trio, Rainbow Arabia, dépose ses valises avec son nouvel opus F.M. Sushi. Si leur premier album, Boys and Diamonds développait l’art des métissages culturels, faisant se côtoyer et s’émuler électronique et influences africaines, il en va tout autrement avec F.M. Sushi, qui peut de prime abord soulever, un peu de scepticisme, de par l’utilisation de diverses sonorités cheasy qui flirtent souvent, avec les ambiances qui servaient de BO à certaines productions eighties, pour teenagers péroxydés et filles coiffées de crinières de lionne. Malgré ces défauts, dont l’horrible saxo sur Thai Iced Tea, Rainbow Arabia tire son épingle du jeu, de par cette forme de parti pris jusqu’au boutiste, déployant tout de même, une certaine intelligence pour les mélodies aériennes, aux climats gentillets, et pour les arpeggio disco à la Moroder, en version édulcorée. Moins accrocheur que Boys and Diamonds, F.M. Sushi développe un charme désuet, qui, s’il ne reste pas dans les annales, possède suffisamment d’attrait, pour nous faire passer un agréable moment de détente.

Roland Torres

Sites : soundcloud.com/rainbowarabia

www.msypace.com/rainbowarabia

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.