Numbers Not Names

Numbers Not Names

What’s the Price

(Ici D’ailleurs / Differ-ant)

Un nom qui résonne comme un acte politique, Numbers Not Names. Un titre qui claque comme un constat : What’s The Price ?. Imaginé par Stéphane Grégoire, le cerveau du label Ici D’ailleurs, cette super formation est la rencontre de Crescent Moon, Oktopus, Jean-Michel Pires et Chris Cole (Manyfingers). Soit ce qui se fait de mieux du coté de la scène electro indus dark hip hop. Un concentré de noirceur et de rythmiques tribales, aux sonorités résolument post apocalyptiques. Un album de fin du monde, étouffant et poisseux, qui colle à la peau comme une déflagration radio-active. Ce super groupe voit Kill The Vultures, NLF3, Third Eye Foundation et Dälek croiser leurs idées et leurs backgrounds respectifs pour donner vie à une entité démoniaque et tentaculaire qui ne laisse aucun répit à l’auditeur, lui mettant la tête sous l’eau histoire de bien lui faire passer le message : Le monde est au bord du gouffre et Numbers Not Names en est l’Ange Annonciateur. Le porte parole venu dresser des barricades incandescentes, sur lesquelles les batteries résonnent au son de machines chaotiques, lancées droits contre un mur de synthés en roue libre. Radical et sans concession, What’s The Price ? est l’album salutaire que l’on attendait en cette fin d’année 2012. Vital.

Roland Torres

Vidéo :

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.