Thomas Köner

Thomas Köner

Motus

(Mille Plateaux)

Moitié de feu-Porter Ricks aux cotés d’Andy Mellwig, Thomas Köner navigue dans les courants d’une techno-dub aux rythmiques désossées, dissimulées sous les vibrations et les pulsations qui frappent notre cortex et notre enveloppe charnelle.

Motus se veut l’exploration d’un dancefloor futuriste, sur lequel les résonances forment des vagues capables d’inciter nos corps à danser.

Thomas Köner compose des titres habités de secousses et d’énergies mouvantes, rampant les unes sous les autres, injectant à l’intérieur de territoires abstraits, des glitches aux radiations contagieuses.

Bien que développant des atmosphères froides, Motus avive les flammes d’expérimentations hantées, aux images floutées par d’épaisses couches de neige aux impulsions électro-magnétiques. Troublant.

Roland Torres

Site: thomaskoner.com

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.